Cote occasion

Cote occasion Le marché du véhicule d’occasion repose sur une règle économique fiable : la cote, dite cote Argus.

Cette cote détermine la valeur d’un véhicule d’occasion et est calculée à partir des évaluations faites par les professionnels de l’automobile en France.

Petit cours d'histoire

Instituée par l’hebdomadaire l’Argus de l’Automobile et des Locomotions dès 1931, la cote Argus a, des décennies durant, été la seule référence du marché du véhicule d’occasion pour les professionnels de l’automobile comme pour les particuliers. Une référence, au point d’entrer dans le langage courant et de faire l’unanimité auprès des constructeurs français comme étrangers.

Aujourd’hui, la cote Argus n’est plus en situation de monopole, mais les variations de prix pour un véhicule d’occasion sont généralement marginales d’un organisme à un autre.

La cote VO est disponible dans certains journaux spécialisés, sur internet et même des applications sur smartphones.

Comment établit-on la cote ?

Concrètement, la cote d’un véhicule d’occasion se fait à travers la combinaison des éléments essentiels de votre auto : marque, modèle, version, motorisation et âge. Une définition qui n’a jamais changé depuis les années 1920, mais qui a évolué avec les nouvelles technologies, permettant ainsi de personnaliser la cote de son véhicule en fonction de son utilisation. On parle ici de cours-moyen.

la cote occasion

Ainsi, des experts de l’Argus établissent chaque année la cote des nouveaux véhicules. Ils étudient le marché, le millésime, les ventes, le contexte économique, la fiscalité... et anticipent de facto le comportement à venir sur le marché de l’occasion. Cela se traduit par la réalisation d’une courbe de dépréciation qui sera affinée durant 12 ans.

Comment est utilisée la cote ?

La cote VO n’empêche pas pour autant la négociation. Elle est une base objective de la valeur d’un véhicule et sert dans trois cas de figure :

  1. Lorsqu’un professionnel de l’automobile (garagiste, concessionnaire, mandataire...) envisage la reprise d’un véhicule. Ce prix peut évoluer en fonction des frais engagés par le professionnel avant la revente (remise à neuf de certains éléments comme les pneus...), mais aussi en fonction du prix espéré de revente et de la marge envisageable.
  2. La cote VO sert également de référence dans le cadre d’une transaction entre particuliers. Cela n’empêche en rien de négocier en fonction d’éventuelles dégradations ou en fonction d’une forte demande.
  3. Enfin, la cote VO permet également aux professionnels du droit (avocats, huissiers, notaires...) et de la comptabilité (Trésor Public, justice, police...) de valoriser l’automobile ou les automobiles dans le cadre d’une succession ou bien d’un parc automobile comme une flotte d’entreprise.

Comment connaître la cote de son véhicule ?

Professionnels de l’automobile ou particuliers, vous pouvez à tout moment établir la cote de votre véhicule. Ces dernières sont disponibles dans un certain nombre de revues spécialisées, mais aussi sur Internet où plusieurs sites vous permettent d’obtenir une cote Argus personnalisée. Existante depuis 1963, puis généralisée par le Minitel et surtout Internet, la cote Argus personnalisée vous permet d’affiner le cours-moyen à partir des données propres à votre véhicule : Date exacte de mise en circulation, kilométrage, garantie, options...

Par ailleurs, il existe des outils vous permettant d’inclure dans vote cote personnalisée d’éventuels frais ou réparations à votre charge afin d’obtenir la valeur la plus juste de votre automobile avant sa vente.

Votre navigateur est obsolète et ne supporte pas les fonctionnalités de géolocalisation.